Retour/رجوع

SIDI KACEM

سيدي قاسم ; sidikacem , sidi Qassem , sidi kassem,sidi kacem embléme:sidika

L'HISTORIQUE DE LA VILLE

le début de l'histoire de la ville de sidi kacem Remonte à 1699 lorsque les tribut de Abou Soufiane ont enterrés au 18éme siècle leur saint sidi kacem (dit:Bouaàssria) à l'entrée de BAB TISSRA au rive gauche du oued r'dom. Dés lors il s'est formé le noyau De rassemblement d'habitations renforcé par l'arrivée de Moulay Ismail(a régner de 1672 à 1727) qui a procédée À la construction du KASBAH pour y installer des Soldat (dits:Aabid el boukhari) qui était sorte de Caserne militaire à la porte de bab tissra qui compte le Seul passage du sultan Moulay Ismail pour visiter Les régions du nord Ainsi;la zaouïa de sidi kacem joue Un triple rôle:Economique, Religieux, et Militaire

la région s'est ensuite devenue (dhar Eschemmakh)un lieu de rassemblement des grands des Tributs (echommakh).pour planifier des moyens de défonce Contre les autres tributs et c'est par la suite des années que s'est former Le lieu dit KABAR à deux kilométre de la zaouia "ville indigene" MERS et MLAHFA (même actuellement il y a des gents qui surnomme la ville de Sidi kacem par:KABAR.

NAISSANCE DE LA VILLE PETITJEAN

SIDI KACEM (Petit Jean) n'était qu'un camp militaire (poste à deux kilomètres de la zaouïa) Créé sous le nom de poste "FORT-PETITJEAN" lors de la fameuse marche De la COLONNE DE FES en mai 1911... c'est le colonel Gouraud Qui a donné ce nom à ce camp "en mémoire" Du capitaine des Tirailleurs Algériens PETITJEAN. Gouraud revient pour s'y trouver les 13 et 14 juin 1911. " Le capitaine Petitjean tomba le vendredi 19 mai entre 11h et 13 h au cours d'une sortie à la baïonnette dans un accrochage Contre les (les béni Ahmed ou les béni hssen) à environ 2 km de KENITRA son corps est ramené Et enterré à la Kasbah de mehdya.

le poste FORT-PETITJEAN deviendra un centre de colonisation "bourgade"crée par Dahir royal du 29.03.1916 qui précise les conditions de la mise-en-vente des lot à batir. Et suite à l’arrêter Résidentiel (Protectorat) du 9 novembre 1916 Relatif à la "Colonisation Officielle" la bourgade de Petitjean va rapidement devenir L’un des tous premiers centres de colonisation ,car 1918 voyait le premier lotissement reelle au MAROC à (petitjean) sidi kacem Son expansion est telle que Cette ville devient chef lieu du contrôle civil De la Région Civile du GHARB dont Kenitra est le chef lieu de Région... "carte de contrôle de la région du Gharb"

l'installation du village des colons français et Espagnols dont beaucoup venaient d'Algérie. Leur dessein Était de mettre en valeur les riches terres du Rharb qui N’étaient alors qu'un domaine marécageux et insalubre de Parcours pastoral. Et La proximité de la Zaouïa a dû contribuer au Succès du souk du jeudi (souq al-Khmiss) installé dans la Plaine. Et c'est en l'année 1919 qu'à été révélé la Découverte d'un puit de pétrole à SELFATE (rester en secret depuis 1916) (et pourtant Ça été la première découverte du pétrole dans le monde arabe) (un deuxième puit fut découvert peu après à AIN HAMRA en 1923) Pour cela au début des années 20 fut construit le chemin de fer. Et Près du village fut construite une gare pour le nouveau chemin de fer à Grand écartement qui devait remplacer celui à voie Étroite qui passait près de Sidi Slimane. Cette gare Était connue comme lieu de changement de train au centre du Réseau marocain. Elle réunissait les trois lignes :

Sidi-Kacem Tanger

Sidi-Kacem Mekhnès Fès Oujda

Sidi-Kacem Kenitra Rabat Casablanca Marrakech

La ville avait une église et un cimetiére européenne,(Exhumation de 269 corps et leur réinhumation au Cimetière Européen de KENITRA le 23,24 et 25 Novembre 1994)

PROVINCE DE SIDI KACEM

Crée en 1982. Situé géographiquement dans la région économique Garb Chérrarda Beni hssène.du MAROC. La province de SIDI KACEM, d’une superficie de 4.060km2, est limitée de : Au Nord : par les provinces de CHAOUEN, TETOUAN, et LARACHE. Au Sud : par la province de MEKNES, L’Est par Les provinces de FES et TAOUNATE. A l’Ouest par la Province de KENITRA.

DONNEES ETHNIQUES : Les principales tribus formant la Population de la province sont : Les CHERARDA à SIDI KACEM. Les Béni Malek et Sefiane à HAD KOURT. Les Senhaja à OUEZZANE. Les Béni Hssene à BEL KSIRI.

POPULATION : Selon le recensement de 1994 la Population de la province de SIDI-KACEM était de 645.873 Habitants, dont 175.360 urbains et 470.513 ruraux. La Densité est de 159 habitants par km2.alors que Selon le recensement de 2004 la Population de la province de SIDI KACEM est de 692.239 habitants et actuellement elle dépasse les 700.000. Et la population de la ville de sidi kacem est de 76.561 habitants.

Vos remarques et suggestions sont les bienvenues par mail à: sidika@sidika.co.ma

Retour/رجوع