More Website Templates @ TemplateMonster.com. November19, 2012!
  • Historique région - SIDI-KACEM -

    Cette région portion de l'extreme nord-est du Gharb n'était qu'un domaine marécageux traverser par des parcours pastorale connue sous le nom de (ZEGHOUN ou ZAGHOUAN) en suite aprés l'arriver des idrissite il est devenue dhar Eschemmakh ( ضهر الشماخ) lieux ou l'empoiseneur et tueur de mly idriss I - JARIR CHAMMAKH- a tourner le dos pour fuire.lieu aussi de rassemblement des chefs des Tributs - CHERARDAS - (importer du sahara et implanter dans la région par moulay Sliman au XIIV siécle). pour planifier des moyens de défonce Contre les autres tributs et c'est par la suite des années que s'est former Le lieu dit KABAR à deux kilométre de la zaouia dite aussi au temp du protectorat "ville indigene" composer du quartier MERS et aprés MLAHFA (même actuellement il y a des gents de la région qui surnomme la ville Sidi kacem par:(KABAR). l'histoire de sidi kacem débute en 1699 (début 18éme siècle) datte auquelle les tribut de Abou Soufiane ont enterrés leurs saint sidi kacem (dit:Bouaàssria ellouchi (أبو عسرية اللوشي)) à l'entrée de BAB TISSRA au rive gauche de l'oued r'dom. Dés lors il s'est formé le noyau De rassemblement d'habitations renforcé par l'arrivée de Moulay Ismail(qui a régner de 1672 à 1727) et qui a procéder À la construction du KASBAH pour y installer des Soldat (dits:Aabid el boukhari) la Casbah était sorte de Caserne militaire à la porte de bab tissra qui compte le Seul passage du sultan Moulay Ismail pour visiter Les régions du nord Ainsi;la zaouïa de sidi kacem joue Un triple rôle:Economique, Religieux, et Militaire

    Naissance De La Ville PETITJEAN

    Créé sous le nom de poste "FORT-PETITJEAN" lors de la fameuse marche de fez du général MOINIER connue sous le nom De la COLONNE DE FES en mai 1911.au lendemain de la mort de petitjean dans une plaine de Beni Amar prés de moulay idriss Zarhoun.avant d'étre amenager à sidi kacem(CARTE ancien et nouveau CAMP PETITJEAN) c'est le colonel Gouraud Qui a donné ce nom à ce camp "en mémoire" Du capitaine des Tirailleurs algeriens PETITJEAN . Gouraud revient pour s'y trouver les 13 et 14 juin 1911. (le Général Gouraud raconte et décrit dans ces NOTES la Mort et la nomination du camp Petitjean)

    le poste FORT-PETITJEAN deviendra un centre de colonisation "bourgade" crée par Dahir royal du 29.03.1916 qui précise les conditions de la mise-en-vente des lot à batir. Et suite à l’arrêter Résidentiel (Protectorat) du 9 novembre 1916 Relatif à la "Colonisation Officielle" la bourgade de Petitjean va rapidement devenir L’un des tous premiers centres de colonisation ,car 1918 voyait le premier lotissement reelle au MAROC à (petitjean) "lotissement Petitjean" Son expansion est telle que Cette ville devient chef lieu du contrôle civil De la Région Civile du GHARB dont Kenitra est le chef lieu de Région... l'installation du village des colons français et Espagnols dont beaucoup venaient d'Algérie. Leur dessein Était de mettre en valeur les riches terres du Rharb qui N’étaient alors qu'un domaine marécageux et insalubre de Parcours pastoral. Et La proximité de la Zaouïa a dû contribuer au Succès du souk du jeudi (souq al-Khmiss) installé dans la Plaine. Et en l'année 1919 il a été révéler la Découverte d'un puit de pétrole à SELFATE (rester en secret depuis 1916) (et pourtant ça été la première découverte du pétrole dans le monde arabe) (un deuxième puit fut découvert peu après à AIN HAMRA en 1923) Pour cela au début des années 20 fut construit le nouveau chemin de fer à voie normale. Et Près du village fut construite une gare pour le nouveau chemin de fer à Grand écartement qui devait remplacer celui à voie Étroite qui passait par bel amri près de Sidi Slimane. Cette gare Était connue comme lieu de changement des trains au centre du Réseau marocain. Elle réunissait les trois lignes :

    - Sidi-Kacem Tanger (ligne connue sous le nom de TANGER-FES )

    - Sidi-Kacem Mekhnès Fès Oujda

    - Sidi-Kacem Kenitra Rabat Casablanca et Marrakech . =======> ( VOIR PAGE ) Chemin De Fer

    La ville avait une église et une cimetiére européenne,(Exhumation de 269 corps et leur réinhumation au Cimetière Européen de KENITRA le 23,24 et 25 Novembre 1994)

    Province De SIDI KACEM

    La province de sidi kacem a été créée en 1982 par décret n° 2.81.854 du 21 safar 1409 (18/12/1981). Elle possède de réels atouts pour une croissance et développement durables. Son économie est basée essentiellement sur les activités agricoles (la superficie agricole utile y couvre 75%, dotée de terres fertiles parmi les meilleurs du royaume , et d'immences ressources hydriques). Par ses potentialités, elle est une province de choix pour les investissements. La Province de Sidi Kacem relève de la région Gharb Chrarda-Bni Hssen. Elle s’étend sur une superficie de 3061 Km2 délimitée par: - la Province de Ouezzane au Nord; - la Willaya de Meknes au Sud ;- la Province de Taounate et la Province de Moulay Yaacoub à l’Est - la Willaya de Kénitra à l’Ouest. la population a connu une croissance continue et rapide en passant de 5756 habitants en 1936 à 19000 habitants en 1960 pour atteindre 55833 habitants en 1982. la proximité de la province de Sidi Kacem des grands centres urbains:Rabat,Fes,Méknès et Kenitra lui confère une place charnière entre le Nord, l'Est et le Sud du Maroc.

    DONNEES ETHNIQUES : Les principales tribus formant la Population de la province sont : Les CHERARDA à SIDI KACEM. Les Béni Malek et Sefiane à HAD KOURT. Les Béni Hssene à BEL KSIRI.

    POPULATION : Selon le recensement de 1994 la Population de la province de SIDI-KACEM était de 645.873 Habitants, dont 175.360 urbains et 470.513 ruraux. La Densité est de 159 habitants par km2.alors que Selon le recensement de 2004 la Population de la province de SIDI KACEM est de 692.239 habitants et actuellement elle dépasse les 700.000. Et la population de la ville de sidi kacem est de 76.561 habitants.

    VILLES, COMMUNES ET ARRONDISSEMENT DE LA PROVINCE SIDI KACEM : Ain Dfali, Al Haouafate, Bab Tiouka, Bir Taleb, Bni Oual, Chbanate, Dar Gueddari, Dar Laaslouji, Ermilate, Had Kourt, jorf El Melha, Khnichet, Lamrabih, Mechra Bel Ksiri, Moulay Abdelkader, Nouirate, Oulad Nouel, Sefsaf, Selfat, Sidi Ahmed Benaissa, Sidi Al Kamel, Sidi Ameur Al Hadi, Sidi Azzouz, Sidi Kacem, Sidi M'hamed Chelh, Taoughilt, Tekna, Zaggota, Zirara,

    Acceuil

VILLE Sidi-Kacem

SIDI KACEM(76 561 hab) est la seule ville traditionnelle et ancienne du gharb Née d'une ZAOUIA (la zaouia de sidi kacem , dominant la vallée gauche de l'oued r'dom, se reconnaît à son toit pyramidale de tuiles vertes), édifiée à la mort du saint sidi kacem au XVIIéme siécle dotée d'une kasbah sous moulay Ismail ,la cité disposait d'un actif souk du jeudi et commandait le passage à travers la cluse bab tissra de l'oued r'dom menant à MEKNES. Le Protectorat y installa le camp militaire de Petitjean de l'autre côté de la cluse,à 2 kilométres en symetrique de la kasbah, et créa dans la plaine un lotissement officiel de colonisation,amorçant ainsi l'éclatement de la ville. la richesse agricole de la terre de cette portion du gharb,tant en secteur irrigué qu'en secteur des cultures céréaliéres en sec, la découverte du pétrole en 1919 avec comme corollaire l'implantation d'une gare de bifurcation sur les axes TANGER-FEZ et CASA-RABAT-FEZ et l'installation d'une rafinnerie,firent largement progresser l'agglomération (5 756 hab. en 1936,+19 000 en 1960,55 833 en 1982). A ses fonctions industrielles (raffinerie de pétrole,usines de conditionnement d'argumes, d'égrenages du coton,minoterie,unité industrielle de bouteille de GAZ,une briqueterie...), elle ajouta une fonction importante de collecte des grains symbolisée par la silhouette imposante de ses silos.

Devenue siége de province (1982),elle bénéficia d'aménagements urbanistiques dignes d'une capitale.Malgré cela. elle demeure une ville distendue sur un vaste périmétre urbain (2 525 ha)ponctué de lotissements éclatés grignotant de riches terres agricoles, marquée par de nombreux habitats clandestins ayant profité du statut des terres collectives et elle est menacée par les décharges sauvages et l'émission de polluants (Débat national). Malgré de hautes fonctions administratives,un rôle de gestion actif sur le pays des CHERRARDAS ,un rayonnement foncier notable, une citadinité ancienne et un bon enracinement régionale, ell est distancée démographiquement par sa rival,SIDI SLIMANE.

Categories

Archive